OPHQ_BANDEAU_WEB_1950X271.jpg
IMG_0059.JPG
14-Plaisir partagé (2).jpg
20e.png

Une valeur qui nous habite est la valeur unique et irremplaçable de chaque personne.

Services

Nos

rc-quebec-6397-Modifier.jpg
PHOTO2.jpg
 

Jumelage

Le Parrainage civique de l'Abitibi-Témiscamingue ne serait pas ce qu'il est sans l'apport précieux de ses parrains et marraines bénévoles. Ceux-ci sont à la base du programme de jumelage qui est l'essence même de la mission du Parrainage; briser l'isolement d'une personne ayant des incapacités, par le biais d'une relation d'amitié. Le parrain ou la marraine est une personne bénévole qui a des contacts réguliers et significatifs avec son filleul ou sa filleule avec laquelle il est jumelé. Plusieurs de nos jumelages sont des amitiés de longue date et nous sommes toujours à la recherche de nouveaux bénévoles, car la demande pour nos services, elle, ne cesse de croître. Vous souhaitez devenir parrain ou marraine? 

De plus, tout au long de l'année,  nous organisons des activités de groupe à auxquels nous convions 10 à 12 personnes ayant des déficiences physiques ou intellectuelles. Ces activités ont certes pour but de briser l'isolement de nos bénéficiaires, mais nous voulons également aller un peu plus loin et travailler leurs capacités cognitives et leur motricité, le tout dans un environnement ludique.

IMG_0054.JPG
IMG_0187.JPG
 
EK4inbQXUAEAtzp.jpg

Répit pour les proches aidants

Pour une bonne partie de notre clientèle, la seule personne significative dans leur entourage est leur proche aidant. Cependant, celui-ci a également besoin de répit afin de ne pas s'épuiser. C'est pourquoi  nous offrons d'effectuer des sorties avec la personne aînée afin que le proche aidant puisse vaquer à ses occupations. Cette offre se fait à la convenance des parties et est d'une grande flexibilité, donc très appréciée.

 

Ligne d'écoute et de référence pour les aînés

La Ligne d'écoute et de référence pour les personnes aînées témoigne de la préoccupation du Parrainage civique pour toute la question de la maltraitance envers les personnes aînées.  C'est via un numéro de téléphone spécial que les aînés peuvent nous rejoindre pour demander des informations ou dénoncer une situation dans laquelle ils sont inconfortables, le 819-762-4611. Nous nous efforçons alors de les référer vers les bons services ; les services de santé, la Régie du logement, Sureté du Québec, etc.

 

La Ligne d'écoute est un outil indispensable dans le coffre à outils du dépistage de la maltraitance envers les personnes aînées isolées et marginalisées. Quand on sait que la personne qui abuse de la personne aînée est dans la majorité des cas un proche de la personne aînée, souvent un proche aidant, on comprend qu'il est difficile pour l'aîné de dénoncer son abuseur, surtout si l'aîné(e) est isolé(e) socialement. 

 

Travailleuse de milieu pour les personnes aînées

Depuis plusieurs années déjà, le Parrainage civique est l'hôte du projet ITMAV (Initiative de travail de milieu pour les aînés vulnérables). Il s'agit d'un projet initialement porté par la Table des aînés de Rouyn-Noranda et dont le Parrainage civique assure maintenant la pleine gestion. Ce projet s'harmonise d'ailleurs parfaitement aux activités du Parrainage ; étant très bien au fait des réalités vécues par les aînés, la travailleuse de milieu peut nous les transmettre lors de nos rencontres, afin qu'à notre tour nous puissions faire les représentations pertinentes aux différentes instances et intervenir lorsque nécessaire. Fort de son expertise en intervention psychosociale, le Parrainage civique vient régulièrement en appui à la travailleuse de milieu.

Le projet de travail de rue ou de milieu auprès de personnes aînées à Rouyn-Noranda existe depuis 2009. Cette initiative a été développée par la Table d'action intersectorielle des aînés de Rouyn-Noranda, en regard de la problématique que nous avions pour rejoindre les personnes aînées de plus de 65 ans, vulnérables ou à risque, qui ne se trouvaient pas dans le système. C'est pour cela que la travailleuse de rue continue jusqu'à aujourd'hui à fréquenter les lieux qui constituent le milieu de vie élargie des aîné(e)s, pour dépister et prévenir différentes problématiques liées à l'isolement et à la solitude. Cela est fait dans le but d'aider les personnes à améliorer leur qualité de vie, en leur redonnant le pouvoir d'agir et en les aidant à reprendre confiance en leurs capacités. La travailleuse de rue offre ses services d'écoute, de soutien, de référence et d'accompagnement, en cherchant à aider les personnes à se connecter ou reconnecter avec les ressources et les services du milieu. La travailleuse de rue travaille donc en partenariat avec différents organismes communautaires et institutionnels.

Année après année, le travail de rue a réussi à rejoindre de plus en plus de personnes aînées vulnérables en milieu urbain, le nombre d'interventions n'ayant cessé d'augmenter. Grâce à cela, nous pouvons dire qu'un grand nombre de personnes ont été remises en contact avec les services et ressources du milieu, donc un nombre important de personnes aînées qui faisaient partie d'un groupe presque invisible sont maintenant visibles. Des personnes seules, sans famille, vivant majoritairement dans la pauvreté, sans médecin de famille, etc., sont présentes dorénavant dans la liste de services des organismes communautaires et institutionnels.